Ingénieur Européen

Le CNISF après plusieurs années d’absence est de retour à la FEANI depuis le 29 septembre 2006. Le titre d’ingénieur européen n’a pas pu être attribué aux ingénieurs français pendant le retrait du CNISF de la FEANI. Le titre EURING peut à nouveau être décerné aux ingénieurs qui en font la demande et qui remplissent les conditions. Vous trouverez ci-dessous une description de la FEANI et du titre d’ingénieur européen. Dans une prochaine publication je vous donnerai la procédure détaillée d’inscription pour les ingénieurs français.

Pierre LECOANET, DI-NE, membre du Comité National de Contrôle (CNC) au CNISF.

La FEANI (Fédération Européenne des Associations nationales d’ingénieurs)

Fondée en 1951, la FEANI est une fédération d’ingénieurs professionnels qui regroupe à ce jour des associations nationales d’ingénieurs dans 29 pays européens. C'est une organisation non gouvernementale sans but lucratif.
Dans chacun de ces pays, ces associations sont représentées par un Membre National de la FEANI.
A travers les Membres Nationaux, la FEANI rassemble plus de 80 associations nationales d’ingénieurs qui sont toutes reconnues dans leur pays comme des représentants de la profession d’ingénieurs au niveau national.
Par le biais de ces associations nationales, la FEANI représente les intérêts d’environ 4 millions d’ingénieurs professionnels en Europe.

La FEANI met tout ses efforts pour que les ingénieurs professionnels en Europe parlent d’une voix et, aux termes de ses statuts, a notamment pour buts :

·          de sauvegarder et promouvoir les intérêts professionnels des ingénieurs

·          de faciliter la reconnaissance mutuelle de la qualification professionnelle des ingénieurs européens

·          d'affirmer la position, le rôle et la responsabilité de l'ingénieur dans la société

·          de se faire le porte-parole des ingénieurs européens pour exprimer leurs vues sur les problèmes de formation relatifs à leur profession

La FEANI est un membre fondateur de la Fédération Mondiale des Organisations d’Ingénieurs (WFEO) et collabore avec beaucoup d’autres organisations spécialisées dans le domaine de l’ingénierie et de la technologie ainsi que dans la formation d’ingénieurs.
La FEANI est officiellement reconnue par la Commission Européenne comme représentant la profession d’ingénieur en Europe.
La fédération a également un rôle consultatif auprès de l’UNESCO, l’UNIDO et le Conseil de l’Europe.

Le CNISF avait participé à la fondation de la FEANI à Paris en 1951 et avait été un des principaux artisans de son installation à Bruxelles en 1997 afin de la rapprocher de la Commission Européenne. Le manque d’actions de la FEANI, des dissensions internes entre ses membres auxquels s’est ajoutée une querelle financière entre CNISF et FEANI (jusqu’à faire appel à des avocats) avaient entraîné la démission du CNISF en 2002.
Les modifications effectuées au sein de la FEANI ont conduit le CNISF à demander à en faire à nouveau partie. Au cours de l’AG de la FEANI du 29 septembre 2006 le CNISF été élu membre à l’unanimité (99 voix et aucune contre, ni abstention).

Le CNISF a un représentant auprès de la FEANI qui est membre du Conseil (Executive Board)

La FEANI a créé en 1970 le "Registre Européen des Professions Techniques Supérieures", de manière à faciliter la libre circulation des ingénieurs et techniciens en Europe et la reconnaissance internationale de leur compétence.
Ce Registre, réformé en 1987, a pris le nom de "Registre FEANI". C'est dans ce cadre que la FEANI délivre le titre professionnel "d'Ingénieur Européen" (EURING) qui atteste d'une formation académique et d'une expérience professionnelle étendue sur au moins sept années.

Le titre EURING, une garantie de compétence pour les ingénieurs et une source d'information pour les employeurs

Les systèmes de formation varient considérablement en Europe.
La FEANI reconnaît que ces différents systèmes peuvent coexister, à condition que les ingénieurs qui en émergent soient des ingénieurs compétents.
La qualification de l’ingénieur, qui se subdivise en 2 catégories principales – l’une étant plutôt d’orientation théorique, l’autre plutôt d’orientation pratique – nécessite d’abord une éducation technique supérieure reconnue.
La compétence professionnelle de l’ingénieur par contre n’est obtenue qu’après l’acquis d’une expérience professionnelle.
La période totale minimum de formation – éducation et expérience - requise par la FEANI, est de 7 ans.
La formulation des conditions requises en matière de formation a été conçue de façon relativement flexible afin de répondre aux exigences spécifiques des différents états ; elle est basée sur :

B + 3U + 2 (U/T/E) + 2 E

B = un haut niveau d’éducation secondaire validé par un ou plusieurs certificats officiels

U = 1 année (à plein temps ou son équivalent) d’éducation technique officiellement reconnue et dispensée par une université et incluse dans l’index FEANI

T = 1 année de stage technique reconnu

E = 1 année d’expérience technique professionnelle validée.

 

Un ingénieur remplissant ces conditions peur obtenir le titre d’Ingénieur Européen (EURING).

 

Communication/compétence/mobilité

Par ses activités et les services qu’elle offre, plus particulièrement avec l’attribution du titre professionnel EURING, la FEANI vise à faciliter la mobilité des Ingénieurs actifs à l’intérieur comme à l’extérieur de la zone géographique représentée par les membres nationaux de la FEANI et par ailleurs, définit une structure de reconnaissance mutuelle des qualifications d’ingénieurs en Europe afin de renforcer la position, le rôle et les responsabilités des ingénieurs dans la société.

Le formulaire de candidature doit être soumis à un Comité National de la FEANI

Après examen par le Comité de Contrôle (CNC) d’un des Membres Nationaux, le formulaire de candidature est transmis pour approbation au Comité Européen de Contrôle (EMC).
Ce Comité a reçu de l’Assemblée Générale de la FEANI, qui réunit tous les Membres Nationaux, le pouvoir de délivrer le titre EURING aux candidats acceptés.
Une fois le titre attribué, l’ingénieur EURING reçoit un
parchemin attestant cette attribution ainsi qu’un certificat reprenant les informations essentielles sur la formation qu’il a reçu
.

Le registre FEANI, une structure pour la reconnaissance mutuelle des qualifications

Les EURINGs sont enregistrés dans le registre FEANI, une base de données gérée par le Secrétariat Général à Bruxelles.
Actuellement, le registre compte plus de 30 000 ingénieurs Européens et concerne 27 pays.